Shuyi zhong 叔夷鍾

Ensemble de quatorze cloches en bronzes. Un texte s’y trouve inscrit en trois exemplaires quasiment identiques, que nous appellerons ici par commodité : version A, B et C. Un premier texte (version A) est présent en entier sur la cloche de type bo, le second (version B) est fragmenté et réparti sur les sept premières cloches de type zhong, et un dernier  (version C), qui est incomplet, se trouve réparti sur les six dernières cloches. Les cloches qui portaient ces inscriptions ont aujourd’hui disparu, et si on connait l’existence de ces bronzes, des inscriptions qu’ils portaient et aussi d’autres détails, c’est grâce à plusieurs ouvrages qui les ont jadis répertoriés. Le plus ancien de ces livres date de la dynastie des Song du Nord (960-1126), il s’agit du Xuanhe bogutu 宣和博古圖 de Wang Fu 王黼,[1] on peut également citer deux autres sources importantes que sont le Xiaotang jigu lu 嘯堂集古錄 de Wang Qiu 王俅 et le Lidai zhong ding yi qi kuanshi fajie  歷代鐘鼎彝器款識法帖 de Xie Shanggong  薛尚功 tous deux datant des Song du Sud (1127-1279).[2] Les deux textes complets étaient alors connus sous les noms de Qi Hou bozhong 齊侯鎛鐘 et Qi Hou zhong 齊侯鐘. (a ne pas confondre avec le Qi Hou bo 齊侯鎛 qui désigne aujourd’hui un autre bronze (le Ling bo 𦅫(令)鎛), Aujourd’hui on les trouve généralement répertoriés sous les noms de Shuyi bozhong 叔夷鎛鐘 et Shuyi zhong 叔夷鐘及鎛ou Shugong bozhong 叔弓鎛鐘et Shugong zhong 叔弓鐘, ou encore Qi Hou gong zhong 齊侯弓鐘.

Selon le Xuanhe bogutu ces cloches en bronze auraient été découvertes en 1123 dans l’ancienne ville de Qi (Qi gucheng 齊故城).[3]

Cette série de bronze aurait été fondu entre 581 et 554 av. J.-C., date du règne du souverain Ling de Qi (Qi Ling gong齊靈公), c’est à dire à la fin de la période des Printemps et automnes. Elles auraient été fabriquées en l’honneur de, Shuyi 叔夷, un des ministres du Duc.

Le texte est composé d’environ cinq cents caractères.


[1] WANG Fu 王黼, Zhida chongxiu Xuanhe bogutu 至大重修宣和博古圖. Beijing : Beijing tushuguan, 2005.

[2] XIE Shanggong 薛尚功 , Lidai zhong ding yi kuanshi fajie 歷代鐘鼎彝器款識法帖. Beijing : Zhonghua shuju, 1986, 118 p. ; WANG Qiu 王俅, Xiaotang jigu lu 嘯堂集古錄. Beijing : Beijing tushuguan, 2003.

[3] L’ancienne ville de Qi est située dans le district de Lin zi 臨淄縣 près de l’actuelle ville de Zibo 淄博 dans la province du Shandong 山東.


Noms : Qi Hou bozhong 齊侯鎛鐘, Qi Hou zhong 齊侯鐘, Shuyi bozhong 叔夷鎛鐘, Shuyi zhong 叔夷鐘及鎛, Shugong bozhong 叔弓鎛鐘, Shugong zhong 叔弓鐘, Qi Hou gong zhong 齊侯弓鐘, Shu shi zhong 叔尸鐘

Époque : à la fin de la période des Printemps et automnes entre 581 et 554 av. J.-C., date du règne du souverain Ling de Qi (Qi Ling gong齊靈公).

Origine : Selon le Xuanhe bogutu ces cloches en bronze auraient été découvertes en 1123 dans l’ancienne ville de Qi (Qi gucheng 齊故城) située dans le district de Lin zi 臨淄縣 près de l’actuelle ville de Zibo 淄博 dans la province du Shandong 山東.

Lieu actuel : perdu.

Inscription : environ 500 caractères.

唯王五月,辰在戊寅,師于淄涶,公曰:汝夷,余經乃先祖,余既尃乃心,汝小心愄忌,汝不墜夙夜,宦执爾政事,余引厭乃心,余命汝政于朕三軍,肅成朕師旟之政德,諫罰朕庶民,左右毋諱。夷不敢弗憼戒,虔恤厥死事,勠龢三軍徒□,與厥行師,慎中厥罰。公曰:尸,汝敬龏台命,汝應历公家,汝鞏勞朕行師,汝肈敏于戎功,余錫汝萊都,密、□其縣三百,余命汝司 台、以萊,造□徒四千,为汝敌寮,乃敢用拜稽首,弗敢不對揚朕辟皇君之錫休命。公曰:夷,汝康能乃有吏,眔乃敌寮,余用登屯(純)厚乃命,汝夷毋曰:余小子,汝尃余于艰恤,虔恤不易,左右余一人,余命汝职差正卿,為大吏,□命于外内之事,中尃明刑,汝以尃戒公家,膺恤余于明恤,汝以恤余朕身,余锡汝马、车、戎兵,萊仆三百又五十家,汝以戒戎迮,夷用或敢再拜稽首,膺受君公之锡光,余弗敢廢乃命,夷典其先舊,及其高祖,赫赫成汤,有嚴在帝所,溥受天命,□伐夏司,厥靈師,伊小臣唯輔,咸有九州,處禹之堵,丕显穆公之孙,其配襄公之出,而成公之女,粤生叔夷,是辟于齊侯之所,是小心恭齊,灵力若虎,勤勞其政事,有恭于公所,□□(擇)吉金鈇鎬錛鋁,用作鑄其寶鎛,用享于其皇祖、皇妣、皇母、皇考,用祈眉寿,灵命难老,丕显皇祖,其乍(祚)福元孙,其万福純鲁,龢协尔有事,俾若鐘鼓,外内闿辟,□□□□(誉誉),这尔倗□,毋或脀□,汝考寿万年,永保其身,俾百斯男,而뒠(埶、藝)斯字(滋),肃肃義政,齐侯左右,毋疾毋已,至于世曰:武靈成,子子孙孙永保用享。

Références :

Liens :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s